HIVERNAGE DE VOTRE PISCINE


Oublier sa piscine quand vient l’hiver

Votre piscine, tant convoitée cet été, devient de plus en plus inutilisable au fur et à mesure que l’on rentre dans les mois d’hiver. Vous n’avez plus du tout envie de vous en occuper…

Pourtant l’hivernage d’une piscine, qu’elle soit enterrée ou hors sol, est une étape essentielle.

Pourquoi ? Un bon hivernage permettra :

  • D’éviter les gelées et de protéger la structure et les équipements de la piscine de tous les dégâts qui peuvent en découler (parois, liner, tuyauterie, pompe, skimmers,…)
  • De conserver la qualité de l’eau et d’éviter de retrouver une piscine verte foncée au printemps (très difficile à rattraper !)
  • Et donc au final : d’économiser du temps et de l’argent !

Vous avez le choix entre 2 types d’hivernage de la piscine :

  • L’hivernage actif (ou dynamique) = La piscine fonctionne au ralenti, la filtration tourne un peu tous les jours. La piscine est à surveiller quand les températures s’approchent du 0.
  • L’hivernage passif = La filtration est stoppée, les canalisations sont purgées et la piscine est recouverte d’une bâche.

Contenu de la prestation hivernage piscine :


  • Vérification du pH
  • Vérification du traitement
  • Nettoyage du bassin à l’aspirateur manuel
  • Lavage des filtres
  • Nettoyage des différents paniers (pompe, skimmers…)
  • Fermeture et vidange du circuit d’eau potable
  • Vidange de la tuyauterie et mise en place de bouchons
  • Vidange du pool-house (évier, cumulus, WC…)
  • Hivernage du local technique
  • Contrôle visuel du local technique
  • Nettoyage du traitement automatique
  • Dépose et rangement de la couverture d’été
  • Mise en place des flotteurs d’hivernage
  • Mise en place de la couverture d’hivernage
  • Traitement d’hivernage

N’oubliez pas votre kit hivernage piscine !


Kit Complet :

  • 3 bouchons d’hivernage
  • 2 Gizzmos
  • Flotteurs selon bassin
  • Produits d’hivernage

Règle n°1 : Hivernage dans les règles de l’art = Remise en route facilitée


Vous n’avez pas du tout pensé à l’hivernage de votre piscine ?

Ouïch… Vous ferez mieux l’année prochaine !

Vous avez fait un hivernage actif ?

= filtration en marche au ralenti tout l’hiver, attention gardée sur la piscine

La remise en marche de la piscine sera simple car vous avez réussi à garder une eau de qualité. Pas besoin de beaucoup d’efforts pour la remise en route.

Vous avez fait un hivernage passif ?

= filtration arrêtée, niveau d’eau sous les skimmers, tuyauterie vidangée

La remise en service de la piscine sera un peu plus longue mais vous avez évité tous les problèmes de l’hiver et vous n’avez pas eu à vous occuper de votre piscine.

Règle n°2 : Une remise en service de la piscine le plus tôt possible


Aïe c’est l’erreur classique…. Ne vous décidez pas à remettre en route votre piscine quand il fait assez chaud pour s’y baigner !

Il est conseillé de remettre en route sa piscine dès la fin de l’hiver (à Pâques par exemple) ou dès que l’eau atteint 12°C (15°C grand max).

Mars, avril (suivant la région et la météo) sont les périodes idéales car l’eau est encore à faible température et les algues ne se sont pas encore formées (si l’hivernage a été correctement fait).

NB : Lorsque les températures sont encore basses, l’eau demeure bleue car les algues sont absentes ou sont peu développées. Le redoux favorise la prolifération de micro-organismes. Et cela combiné à une absence de produits de traitement, votre piscine peut virer rapidement au vert.

Remettre en route sa piscine en mai/juin est trop tard. Vous allez dépenser beaucoup d’énergie, de temps et d’argent à tenter de rattraper votre piscine verte fluo.

NB : Le fonctionnement de votre pompe de piscine représente un budget bien inférieur à celui des produits qui seraient à consommer (sans parler du temps à investir !) si l’on attend que l’eau soit à la bonne température pour se baigner.

Autre avantage (non négligeable) à remettre en route sa piscine assez rapidement :

Si vous détectez un problème, vous aurez le temps de réagir et de faire appel à un professionnel qui aura plus de disponibilité pour rechercher les pièces dans les meilleurs délais.

Règle n°3 : Nettoyage de la piscine et Huile de Coude


Votre robot, aussi efficace soit-il, ne fera malheureusement pas tout le travail. Il va falloir user de l’huile de coude pour nettoyer à fond votre piscine. C’est le grand nettoyage de printemps ! ….Et cela même si la piscine ne vous parait pas sale.

Les étapes essentielles :

  • Nettoyer la plage et les margelles de la piscine (qui apportent des saletés dans l’eau)
  • Enlever les grosses impuretés à l’épuisette de fond et de surface
  • Brosser les parois et le fond du bassin pour décoller toutes les saletés, dépôts calcaires et zones de développement d’algues
  • Nettoyer et brosser la ligne d’eau
  • Passer le balai aspirateur manuel (nettoyer d’abord le fond)
  • Passer le robot automatique

Si l’eau est sale, nettoyez votre piscine avec un balai aspirateur manuel avec le filtre relié à l’égout. Pour la finition, vous pourrez remettre le filtre en position filtration.

Si vous aspirez en mode filtration, vérifiez bien la pression du filtre grâce au manomètre car il risque d’être vite obstrué. Pensez à nettoyer les paniers de skimmers et le préfiltre de la pompe.

  • Nettoyer le filtre

Si vous ne l’avez pas nettoyé chimiquement lors de l’hivernage, c’est le moment de le faire avec un produit nettoyant filtre piscine.

Pour le filtre à sable, faites un contre-lavage suivi d’un rinçage (vanne multivoies).

Règle n°4 : De l’eau neuve en début de saison



Qu’importe le mode d’hivernage choisi, il est indispensable de renouveler une partie de votre eau au printemps. L’apport d’eau neuve doit représenter au moins 1/3 du volume total d’eau dans la piscine.

Ce renouvellement réduit sensiblement la concentration de certains éléments : résidus de produits, stabilisants (présents dans les galets de chlore), calcaire, métaux, micro-organismes et déchets en tout genre.

NB : Pour bénéficier d’une eau de piscine de qualité, il est bien plus efficace de renouveler un peu l’eau chaque saison, plutôt que de la renouveler totalement tous les 4 ans.

Le niveau d’eau s’ajuste à mi-hauteur ou au ¾ de la meurtrière des skimmers.